Festival de Gavarnie - Les éditions précédentes
Festival de Gavarnie
Slider

billetterie

Actualités

Devenir mécène

espace presse

2017 : Dracula - Prince des ombres

vignette

Ce spectacle est adapté du roman épistolaire écrit en 1897 par l’écrivain irlandais Bram Stoker.
Le comte Dracula vit reclus dans son château des Carpates en TRANSYLVANIE. Par l’entremise du jeune notaire Jonathan HARKER, il entreprend de se rendre en Angleterre afin de renaître et d’assouvir ses pulsions sanguinaires. Car Dracula est un VAMPIRE, un être immortel doté de pouvoirs exceptionnels mais qui survit du sang des autres. Cependant, autour de l’implacable VAN HELSING et de la compatissante MINA, des hommes vont se dresser afin de lutter contre cette âme damnée.

Dracula a perdu son humanité. Son besoin de séduction se double d’une manipulation et d’une possession des êtres à n’importe quel prix. Il fascine, trouble, dérange, excite, terrorise. C’est un « super-héros » du côté obscur, un prédateur, un monstre avec un brin de romantisme. Sa rédemption ne viendra que trop tard. Il est le symbole de cette humanité confrontée à ses propres peurs et contradictions. Il est notre part d’ombre prête à s’éveiller.

Loin des seules images d’épouvantes et d’horreur, Dracula nous mène dans les recoins les plus profonds de l’âme humaine. On questionne nos limites : entre la bête et l'homme, la vie et la mort, le Bien et le Mal, le rationnel et l’irrationnel. Quels sont les vampires, les « saigneurs » d’aujourd’hui et quelles sont les valeurs que l’on souhaite défendre ? La soif de pouvoir et le besoin d’immortalité ou la solidarité, la tolérance et le goût de la vie ?

Les Carpates, les ambiances tsiganes, les fiacres caracolant au clair de lune, les recoins mystérieux et embrumés de Londres vont renaître sous nos yeux. C’est l’histoire d’un rêve flou, d’un temps qui semble s’arrêter, d’un frôlement suspect, d’un bruit dont on ignore la source, d’une apparition furtive. Frisson, folie, vertige, métamorphose…rien ne sera écarté pour revivre un moment étrange et unique.


Distribution

frederic jouanlongFrédéric Jouanlong

Palois, Il est « plusieurs » depuis longtemps : il est chanteur, poète, performeur, musicien, plasticien, danseur qu’il se produise seul ou accompagné sur des scènes diverses, en solo, en duo ou au sein de plusieurs formations : groupes de rock ou de musique électronique, comédiens, danseurs. Sa voix et quelques objets suffisent pour nous amener hors du temps.

Outre son travail sonore pour le spectacle, il joue le docteur John Seward, directeur de l’hôpital d’aliénés de Carfax. Prétendant de Lucy Westenra, il met toutes ses forces à essayer de comprendre la folie et à lutter avec ses compagnons contre le mal vampirique.

 

 

 


 

emma spiesserEmma Spiesser

Elle est actuellement étudiante à la fac de Bordeaux Montaigne en licence théâtre. Son projet pour l'année prochaine est celui d'intégrer une école de musique à Bordeaux, Le Ciam, pour se professionnaliser dans le domaine du chant. A déjà une solide expérience à Gavarnie. Les rôles d'Athéna dans Ulysse et Guenièvre dans Merlin ont marqué son travail professionnel.
Elle joue le rôle de Lucy Westenra. Jeune bourgeoise de 20 ans et tendre amie de Mina, c’est une jeune fille séduisante et insouciante. Elle est la malheureuse victime de Dracula.

 

 

 

 


 

bruno bernesBruno Bernès

Tarbais, Il est musicien depuis 2001 et alterne projet de groupe, duo, solo passant par la musique traditionnelle, actuelle, free jazz, et improvisation. Il travaille avec Les Troubl’Amours, Greg, Geisha Act, Un Fauteuil pour Deux et Les Enfants du Silence.

Pour Dracula il met en place les ambiances tsiganes par le biais de chants, de rythmes et de percussions. Il joue la doublure de Dracula(travail corporel et Varape), et le capitaine du navire Déméter.

 

 

 

 


 

gil geisweillerGil Geisweiller

Parisien, Il a joué les plus grands rôles jusqu’à incarner l’an dernier Victor Hugo. Il a abordé les plus grands auteurs. Il a une fascination pour les mythes et le les légendes.

Théâtre, cinéma, Télévison : il a touché à tout. Il a une aventure particulière avec Gavarnie : 4 spectacles avec François Joxe et 5 avec Bruno Spiesser et des rôles forts : Ulysse, le Roi Marc, Don Diègue… et j’en passe. Il joue le rôle du professeur Van Helsing. Professeur de faculté versé dans l’occultisme. Il révèle à tous les terribles agissements de Dracula.

Par sa force de conviction et de persuasion il entraîne les jeunes Seward, Morris, Holmwood et Harker et la volontaire Mina dans une guerre sans merci face au mal incarné.

 

 


 

eric durandEric Durand

Metteur en scène, auteur et interprète, il débute sa carrière à Lille où sa route croise metteurs en scène et chorégraphes qui le dirigent dans des créations aux esthétiques contemporaines.
Au théâtre, il se plonge notamment dans l'univers de Koltès et de Genet. Depuis 2001, il dirige le Théâtre Décomposé avec lequel il signe l'écriture et la mise en scène de nombreux spectacles et performances qui s'interrogent sur les réalités du monde.
4ème participation à Gavarnie, il joue les rôles de Renfield et d’Arthur Holmwood. Renfield est une victime de Dracula. Il est soigné par le docteur Seward. Il passe de la folie à quelques éclairs de lucidité. Holmwood est un noble anglais, fiancée malheureux de Lucy. Sa souffrance à la perte de sa fiancée n’a d’égale que sa soif terrible de vengeance.

 

 

 


 

marion lo monacoMarion Lo Monaco

Paloise, Elle s’est formée pendant 4 ans à l’école Claude Mathieu, avant d’être comédienne de troupes. Passionnée des disciplines issues des traditions de l’acteur (clown, masque, théâtre baroque, mime), sa quête a toujours été celle d’un théâtre populaire et poétique : qui parle à tous, et qui joue pour tous. Petit à petit, elle s'est également plongée dans l'art du conte.
Elle joue le rôle de Mina Harker. Epouse attendrie de Jonathan Harker et tendre amie de Lucy Westenra, elle est au coeur de l’histoire. Elle semble être un temps épargnée par la folie sanguinaire de Dracula et de ses opposants. Elle révèle des désirs cachés. Volontaire et acharnée, elle résistera jusqu’au bout au charme du vampire.

 

 

 


 

lionel sabattierLionel Sabattier

Tarbais, Il débute sa carrière à 25 ans au sein de la Troupe Kukubtitxo (formation de marionnettiste) puis avec les Troubl’Amours (Musique, Conte, Théâtre de Rue). Il découvre ensuite le théâtre grâce à Michèle Guigon, Jean-Louis Lorente et Philippe Hottier. Depuis 2009, il collabore avec Bruno Spiesser au sein de la Cie Théâtre Fébus et du festival de Gavarnie.
Assistant à la mise en scène, Il joue également le rôle du Comte Dracula. Mystérieux, manipulateur et inquiétant en Transylvanie face à Jonathan Harker, il révèle sa véritable nature sur le sol de l’Angleterre. Prédateur, séducteur à outrance, sa soif de possession des corps se double d’un pouvoir de contrôle sur les esprits. C’est aussi un être damné qui semble en dernier recours comprendre sa véritable nature.

 

 

 


 

simon ferrariSimon Ferrari

Tarbais, Saxophoniste, chanteur, conteur. En 1996, il est lauréat « Défi jeune » et obtient une bourse qui lui permet de monter son théâtre ambulant axé autour du conte et de la musique. Le 1er « Troublamour » est né. Avec sa compagnie il crée des spectacles pour enfant ou se mêlent marionnettes, contes et musiques. Simon sort la voix, les textes, son saxophone et participe à la création d’un genre musical nouveau : la Tarentelle-Gitano-Guinguette.
Il joue le rôle du texan Quincey Morris, 3ème prétendant de Lucy Westenra. Proche de Seward et d’Holmwood. Il assiste ses amis dans les moments les plus durs. Sa force de caractère et son aisance dans la pratique des armes en fait une cheville ouvrière de cette armée prêt à combattre le mal.

 

 

 


 

nathalie lhosteNathalie Lhoste-Clos

Elle travaille sur des textes contemporains et classiques avec de nombreuses troupes du département des Hautes-Pyrénées. Comédienne et danseuse, elle s’initie également et se perfectionne dans l’art du clown mais aussi du conte avec sa comparse Marion Lo Monaco avec qui elle partage toutes les aventures et voyages. C’est sa 4ème participation au festival de Gavarnie.
Dans Dracula elle joue plusieurs rôles : une des épouses vampires de Dracula en Transylvanie, une bohémienne racontant de nombreux contes Tsiganes, la nièce du vieux marin Swales à Witby, un vendeur de journaux et un sbire de Dracula.

 

 

 

 


 

frederic garcesFrédéric Garcès

Il découvre le théâtre par la Commedia dell'arte. Après une expérience théâtrale en Argentine (théâtre du mouvement, la danse, le chant, masque, improvisation et burlesque) il crée dans les Hautes-Pyrénées en 2012 la Compagnie des Odyssées (Journal d’un fou, L’Avare). Il participe à de nombreuses créations de Violette Campo et de Mercédes Tormo. C’est sa 4ème participation à Gavarnie.
Il joue le rôle de Jonathan Harker. Jeune notaire anglais au service du comte Dracula. Persécuté par le comte il revient traumatisé de son séjour en Transylvanie. C’est un homme curieux, résistant et plein de ressources. Il s’engage avec ses compagnons dans une lutte sans merci contre les noirs desseins du vampire.

 

 

 

 


 

bruno spiesserBruno SPIESSER Metteur en scène

Après le conservatoire d'Art dramatique à Toulouse il crée la compagnie du Théâtre Fébus dans les Hautes-Pyrénées en 1996. Il a à son actif plus de trente spectacles montés avec sa compagnie. Il est responsable du Festival de Gavarnie depuis 2007. Il est professeur de théâtre au Conservatoire de Pau.

Outre son travail d’écriture et de metteur en scène qu’il partage depuis 3 ans avec Lionel Sabattier, il ne joue qu’un tout petit rôle cette année : celui de l’auteur lui-même : L’écrivain irlandais Bram Stoker. Son travail sera également orienté vers le travail sonore en relation avec Julien Jeanjean, régisseur son et Frédéric Jouanlong, créateurs de la plupart des ambiances sonores et un travail dans l’espace avec son créateur lumière et magicien Laurent Aranda.

 

 

 


 

Sans oublier la régie équestre avec Norbert Estèbe qui a participé avec ses chevaux et attelage à 16 spectacles à Gavarnie avec François Joxe. Il ne fera que régler et superviser tous les déplacements équestres. La conduite des attelages (un fiacre et une charrette) sera assurée par son comparse Jean-Jacques Bauce.

La scénographie est depuis quatre ans dans les mains de Ruth Aguirre. Son travail est cette année de suggérer un château en ruine, une falaise, un cimetière…quoi de plus simple dans cette nature mystérieuse et fascinante !

Les costumes seront toujours crées par le trio de choc, Véronique Strub, la chef costumière accompagnée par ses deux assistantes Caroline Laroche et Julie Coffinières. Un mélange de classicisme et de baroque sans oublier la petite note gothique et tsigane.

Dracula-1-Toulet
Dracula-2 Toulet
Dracula-3-Toulet
Dracula-4-Toulet
Dracula-5-Toulet
Dracula-6-Meyer
Dracula-7-Meyer
Dracula-8-Meyer
Dracula-9-Meyer

2018 : Orphée et Eurydice

vignette

L’histoire d’Orphée et Eurydice est la plus grande histoire d’amour de la mythologie grecque, et au même titre que Roméo et Juliette, le lien entre les amants s’inscrit au-delà de la mort.

Orphée le musicien aime Eurydice, la belle nymphe des arbres, et le héros va descendre jusqu’aux enfers pour retrouver sa bien-aimée.

Eurydice disparaît subitement, cueillie dans la fleur de l’âge. Le jour de ses noces avec Orphée, fuyant le berger Aristée qui veut abuser d’elle, son chemin croise celui d’un serpent qui lui inflige une mortelle blessure.

Eurydice descend alors parmi les ombres troubles, dans l’indescriptible ailleurs.

Orphée décide de la sauver, il chante, enivré par la puissance follement amoureuse qui jaillit de son chant. Il affrontera tour à tour Charon, le chien Cerbère et surtout l’impitoyable Hadès, le Dieu des enfers et sa femme Perséphone… Une descente aux enfers qui relève d’un véritable exploit !

La magie de son art poétique résonne dans le chaos des enfers et il n’est pas loin de réaliser son souhait le plus cher : Sauver Eurydice et la sortir de l’éternel crépuscule…

Cette oeuvre poétique, infernale et amoureuse sera portée à la scène par un contre-ténor lyrique, des comédiens, des danseurs et des musiciens.

Une création originale à partir du mythe d’Orphée, qui fera corps avec le décor grandiose que nous offre le plateau au pied du cirque de Gavarnie. Une création moderne alliant théâtre, musique en direct et danse qui s’adresse à tous les publics. Un spectacle bien vivant, dans une nature bien vivante et magnifiée !


 

Distribution

eric durand

ERIC DURAND

Metteur en scène, auteur et interprète, Eric Durand débute sa carrière à Lille. Créateur très prolifique, il a signé la mise en scène de plus d’une trentaine de spectacles qu'il s'agisse d'œuvres théâtrales, de pièces chorégraphiques, d'opéras, de performances... Installé depuis 2012 en Hautes-Pyrénées, il met notamment en scène la Balade Circassienne au Pont d’Espagne-Cauterets : une performance artistique à 1 500 mètres d’altitude avec des artistes issus du monde du cirque.

En janvier 2019, avec le Collectif Décomposé, il présentera Une mouche (être ou ne pas être) de Hanokh Levin, spectacle en coproduction avec Le Parvis Scène Nationale Tarbes Pyrénées.

Eric Durand a participé en tant que comédien, aux 4 dernières éditions du Festival de Gavarnie. Cette année, il est le metteur en scène invité.

 


 

bruno spiesserBRUNO SPIESSER

Après des études au Conservatoire d'Art Dramatique de Toulouse, Bruno Spiesser crée en 1996 la compagnie du Théâtre Fébus dans les Hautes-Pyrénées. Il est tour à tour comédien et metteur en scène avec à son actif plus de trente spectacles tant dans le théâtre classique que contemporain. En 2007, il prend la direction artistique du Festival de Gavarnie tandis qu'il enseigne le théâtre au Conservatoire de Pau de 2014 à 2017.

2018 est un nouveau tournant. Toujours Directeur Artistique du Festival de Gavarnie, il laisse pour quelques temps la mise en scène à d’autres artistes et s’oriente vers d’autres créations. Cette année, il crée avec Simon Ferrari un spectacle dédié au jeune public Orphée ou le sentiment amoureux dans le prolongement du Festival de Gavarnie. Mais il travaille également sur un poème de Victor Hugo avec le créateur sonore Frédéric Jouanlong, sur un montage de sketches de Sébastien Thiéry avec Patrick Lode et sur les Bêtes Sauvages, un spectacle dans le noir sur le destin croisé de trois poilus dans l'enfer des tranchées.


 

ROSALIE BATANTOU

Des études littéraires au théâtre, il n'y a qu'un pas que Rosalie Batantou franchit en 1999 Elle rencontre A. Gheorghiu et T. Lutz, cofondateurs du Tam Tam Théâtre et y entame sa formation. Elle joue et suit des stages animés par des professionnels sur le corps, la voix et le clown (E. Vacca, T. Vergès, L. Lagarde, N. Pernette, M. Perotto...). Au gré de nouvelles rencontres (V. Campo, B. Spiesser, D. Morazin), elle explore d'autres facettes du métier de comédienne tout en continuant la danse contemporaine chez V. Debarbieux.


 

laurence bernatasLAURENCE BERNATAS

Professeur de danse diplômée d'état depuis 1998, elle a enseigné dans diverses structures ,et auprès d'un public très varié. En 2003 elle intègre pour une durée de 7 ans, le conservatoire à rayonnement départemental de Pau et décide de se consacrer à la pédagogie de la danse classique et académique.
Parallèlement, elle rentre dans la cie de danse « Enfin Le Jour »  (actuellement divisée en  deux, Ecrire un mouvement et La Ligne du désir ) auprès des chorégraphes"T. Escarmant et R. Cayre, pour lesquels elle danse pendant 7 ans. Elle découvre ainsi la danse butô qui la nourrira dans ses démarches pédagogiques et scéniques.
De formation classique et danseuse contemporaine, elle enseigne à ce jour à l’Atelier Dantza, et a rejoint le collectif Dantzaz, mêlant ainsi  l’expérience scénique  à la transmission.

 

 


 

flora duartFLORA DUART

Flora Duart s’est formée au Conservatoire de Danse de Dax puis au Centre de Formation Professionnelle en Danse de Biarritz. Au cours de sa formation, elle participe à̀ différents stages nationaux et internationaux où elle bénéficie de l’enseignement de professeurs tels que Bruno Cauhapé, Rudy Bryan, Alain Gruttadauria, Cyril Atanassof, Gilbert Meyer, Nicole Cavallin, Christine Hassid, Florence Peyramond ou encore Corinne Lanselle.

En 2010, elle obtient une médaille d’or au concours de l’UPPA et gagne ainsi une résidence au Centre Chorégraphique National Ballet Biarritz où elle travaille Mozart à deux de Thierry Malandain. En 2013, elle danse pour la compagnie "Place des arts" dirigée par Vincent Brisson dans le Cabaret d’un jour. En 2015, elle rencontre Sabaline Fournier et poursuit sa formation au sein de l’Atelier Dantza à Pau


 

SIMON FERRARI

Tarbais, Simon Ferrari est tour à tour saxophoniste, musicien, chanteur et conteur. En 1996, il crée la compagnie des Troubl’amours, troupe de musiciens où se mêlent chant, poésie, contes et marionnettes. Il participe à la création d’un genre musical nouveau : la tarentelle-gitano-guinguette. Son éclectisme lui permet de travailler avec de nombreux groupes de musique mais aussi de participer à des spectacles de rue. En 2017 à Gavarnie, il participe en tant que comédien et chanteur au spectacle Dracula, Prince des Ombres.


 

rodrigo ferreiraRODRIGO FERREIRA

Artiste lyrique, contreténor, né à São Paulo, Rodrigo Ferreira se perfectionne à Paris auprès de Christiane Patard, après s’être formé en 2007 au Département Supérieur pour Jeunes Chanteurs avec Laurence Equilbey (Conservatoire de Paris). Lauréat HSBC de l'Académie Internationale du Festival d'Aix-en-Provence en 2012, il devient un interprète assidu des répertoires contemporains et participe à la création de plusieurs opéras. Il s’illustre également dans un large répertoire allant des grands maîtres du baroque (Purcell, Pergolèse, Vivaldi, Haendel, Bach…) aux œuvres plus récentes de Bernstein ou Stravinsky, en passant par Mozart et Rossini.

Passionné des arts de la scène, cet artiste à la carrière internationale aime diversifier ses expériences scéniques et garde un contact privilégié avec d’autres arts. Il collabore ainsi régulièrement avec la compagnie de théâtre-danse Le Théâtre Décomposé et la compagnie de danse contemporaine C'Interscribo. En 2018, on peut le voir sur scène dans la dernière création d’Alain Platel, Requiem pour L.


 

SABALINE FOURNIER

Sabaline Fournier a été́ formée en danse classique au Conservatoire Régional de la Côte Basque puis dans différentes techniques (essentiellement jazz mais aussi contemporaine et néoclassique) dans des centres parisiens tels que le Studio Harmonic, le Zed Center, l'Institut Kim Kan ainsi qu'en Italie à l'Opus Ballet de Florence et aux Etats Unis à la Ballet School de Los Angeles. Titulaire du Diplôme d'Etat en danse jazz depuis 2009, elle ouvre l'Atelier Dantza à Pau où elle dispense un enseignement aux disciplines variées (jazz, contemporain, barre au sol, atelier chorégraphique).

Ses maitres mots : la liberté́, la vitalité́, l'ivresse, la spontanéité́, l'animalité́, la générosité́... L'essence même du jazz.


 

sophie gambaSOPHIE GAMBA-LAUTIER

Passionnée de danse depuis toujours, ses rencontres et ses nombreuses collaborations avec le chorégraphe Vincent Harisdo lui ont permis au fil du temps d’éclairer et de donner du sens à ce rapport intime qu’elle entretient avec la danse et en particulier avec celle d’expression africaine. De 2006 à 2008, Sophie Gamba suit la formation professionnelle en danse africaine dispensée par le Centre d’Etudes Artistiques 6ème Parallèle à Bordeaux (FEIDA). Elle partage et transmet sa passion par le biais des différents ateliers qu’elle anime et développe de nombreux projets socio-culturels et artistiques. Son engagement dans le travail de création répond à un besoin d’exprimer par le corps des sentiments profondément ancrés. Son univers artistique est à l’image de son identité : pluriel et construit autour de la rencontre de multiples influences qui résonnent les unes par rapport aux autres.

 

 


 

frederic garcesFREDERIC GARCES

Frédéric Garces découvre le théâtre par la Commedia dell'arte. A Marseille, il collabore avec Agnès Del Amo ("Kantor et Artaud"), Pierre Maillet (théâtre-opéra), François Cervantes et Catherine Germain (clown, masque balinais). A Paris, il intègre l'école "Les Enfants Terribles" et écrit et met en scène La postérité des asticots. Puis il s’installe à Buenos Aires où il expérimente le théâtre du mouvement, la danse, le chant, le masque, l’improvisation et le burlesque. A son retour dans les Hautes-Pyrénées en 2012, il crée La Compagnie des Odyssées (Le journal d'un fou, l'Avare). En tant que comédien, il participe à de nombreuses créations de Violette Campo et de Mercedes Tormo. C’est sa 5ème participation au Festival de Gavarnie.

 

 


 

VIANNEY OUDART

Formé au sein du Conservatoire National de Lille à la flûte à bec, au piano et au violoncelle, Vianney Oudart obtient en parallèle une Médaille d’Or en Orgue et en formation musicale. Fort d’un parcours pluridisciplinaire (histoire de la musique, composition, musique ancienne, musique jazz), il devient musicien-compositeur-interprète aux multiples casquettes. Il a su diversifier ses compétences et mettre son savoir-faire au service des autres. Installé dans les Hautes-Pyrénées depuis 2014, il développe des projets intimistes qui mêlent diverses esthétiques musicales. Ainsi, il crée Les Siestes Musicales (musiques improvisées en piano solo), D’eux-2 (duo piano-voix avec Simon Ferrari). En 2018, il est appelé à travailler avec Le Collectif Dantzaz (Danse - Pau) et avec le Théâtre Fébus pour créer leur décor sonore. C'est le créateur musical de Gavarnie 2018.


 

marie rodriguezMARIE RODRIGUEZ

Après des années de formation à Pau tant au Centre Carré Danse de Victoria Debarbieux qu'au Conservatoire de Musique et de Danse ou au centre Brigitte de Maria, Marie Rodriguez intègre en 2010 le centre de formation Adage à Bordeaux où elle se perfectionne dans diverses disciplines (modern jazz, classique, hip hop, contemporain, cirque...). Elle y est repérée par plusieurs chorégraphes et multiplie les expériences scéniques. Sa médaille d'or au Concours Chorégraphique de Danse (FFD) lui offre l'opportunité d'effectuer un stage chez Jean-Claude Gallotta. Depuis 2012, elle poursuit sa formation de danseuse à l'Atelier Dantza auprès de Sabaline Fournier. En parallèle, elle suit une formation à Bordeaux de préparation au Diplôme d’Etat.

Sa danse se caractérise par un mélange de styles et une technique de sol. Sa tonicité et son énergie sont ses atouts.

 


 

emma spiesserEMMA SPIESSER

Après une première année en Licence Théâtre à la Faculté de Bordeaux Montaigne, elle intègre en septembre 2017 le CIAM, école de musiques actuelles à Bordeaux, afin de se professionnaliser en musique et en chant. Elle fait également partie du groupe Eliphendre, orienté vers la chanson fraçaise sous la direction de Henri Plandé. Elle connait bien Gavarnie pour y participer depuis 2008. C'est seulement depuis 2015 avec les rôles d'Athéna dans Ulysse, Guenièvre dans Merlin et Lucy Westenra dans Dracula que son travail prend un tournant plus professionnel.

Les rôles

ORPHEE ET EURYDICE

Mise en scène : Eric Durand

Musique : Vianney Oudart

Orphée : Rodrigo Ferreira

Eurydice : Sabaline Fournier

Hadès (Dieu des enfers) / Hyménée (Dieu des cérémonies) : Simon Ferrari

Perséphone (Déesse des enfers) : Rosalie Batantou

Charon (Passeur du fleuve Styx) : Bruno Spiesser

Les hamadryades, Le chien Cerbère, Les Furies, Les Ménades :

Laurence Bernatas, Flora Duart, Sophie Gamba, Marie Rodriguez

Narrateurs : Rosalie Batantou et Bruno Spiesser

Aristée (Le berger des abeilles) : Frédéric Garcès

Thalie, une hamadryade (Nymphe des bois) : Emma Spiesser

Mégère (Une des Furies) : Sophie Gamba-Lautier

 

Orphee-1-Meyer
Orphee-2-Bonal
Orphee-3-Forgeront
Orphee-4-Bonal
Orphee-5-Bonal
Orphee-6-Bonal
Orphee-7-Bonal
Orphee-8-forgeron
Orphee9

2016 : Merlin

merlin

Présentation

Merlin, c’est l’enfant, le vieillard, le magicien. Il a le don de prophétie et de métamorphose. Il conseille et guide les rois. C’est également le fils du diable, le fou, l’homme des bois, mais aussi l’ami, l’amoureux des fées et celui qui est toujours là quand on l’appelle.

Merlin plonge aux plus profonds de nos âmes pour y retrouver l’enfant endormi, émerveillé par les tours de l’enchanteur, fasciné par l’histoire d’Arthur, de l’épée Excalibur et des chevaliers et de la table ronde, bouleversé par l’amour de Lancelot et de Guenièvre, attentif aux pièges tendus par les fées Morgane et Viviane.

A travers les rayons lumineux de cette histoire, on entrevoit les peurs, les doutes, les combats de chacun à vivre et à aimer. Monter Merlin, c’est revenir à la source d’un mythe et des premiers romans en interrogeant les thèmes fondateurs de notre civilisation : le bien et le mal, la figure du héros, la trahison, l’utopie, la transmission, la tentation, le paradis perdu, la culpabilité, la pureté et le pouvoir de la nature.
A l’heure où tout semble possible, le pire comme le meilleur, comment ne pas vouloir porter au théâtre la quête d’un monde meilleur. Entre merveilleux et réalité, entre légende et histoire, entre nature et religion, Merlin illumine Gavarnie, de mille feux.

Histoire

histoire paragrapheVème siècle après JC, forêt de Nothumberland, un ermite nommé Blaise, achève en compagnie du mage Myrddin dit Merlin, la rédaction des mémoires de l’enchanteur.

Quatre époques se succèdent :

la naissance de Merlin, la naissance d’Arthur, Arthur et les chevaliers, la disparition de Merlin.

 

 

La naissance de merlin

Un concile de démons envoie sur terre un incube pour féconder une mortelle afin de posséder son propre agent sur terre. Le lieu et la personne sont choisis : au village de Carmathen en Galles du Nord, pays des démètes, Elea, une jeune femme accouche d’un enfant sans père.

Accusée de sorcellerie pour avoir engendré un démon, elle est sauvée lors de son procès par un jeune prêtre du nom de Bleiz, ainsi que par son enfant âgé de quelques mois qui se nomme Myrddin, plus connu sous le nom de Merlin. Bleiz promet de faire l’éducation de l’enfant.

La naissance d'Arthur

Le temps n’a pas de prise sur l’enfant Merlin qui prend très vite tous les âges de la vie pour lutter contre les forces du mal. Le bien triomphe.

Par le biais d’une vision, il se sent investi d’une mission : unifier les peuples de Bretagne et créer un monde de fraternité et de paix. Il se met au service du roi Uter Pendragon.

Grâce à ses pouvoirs, il satisfait au désir du roi : posséder Ygren, femme du duc de Cornouailles. Il éduque Morgane, fille d’Ygren aux pouvoirs occultes. Lors de cette nuit d’adultère entre Uther et Ygren, le duc meurt par accident. De cette relation va naître un enfant.

A sa naissance, l’enfant nommé Arthur est enlevé par Merlin et confié au chevalier Antor. Ygren en souffre de désespoir. Morgane se sentant trahie par Merlin qu’elle aime en secret, s’exile.

Arthur et les chevaliers

Merlin part vivre en forêt de Brocéliande où il initie la jeune Viviane au surnaturel. Il en tombe amoureux, celle-ci devient la Dame du lac.

A la mort d’Uther, Merlin retrouve Arthur adolescent en train de se battre avec son frère Kay, fils aîné d’Antor. Il lui avoue sa vraie identité. Arthur suit Merlin en compagnie de Kay. Le magicien impose Arthur à tous comme le nouveau roi après l’épreuve de l’épée Excalibur retirée de la pierre. Merlin semble avoir trouvé l’homme parfait.

Morgane réapparaît et avoue son amour au magicien qui la rejette violemment. Pour se venger elle prend l'apparence de Guenièvre promise à Arthur et couche avec son frère. Merlin ne peut que condamner les actions d'Arthur. Celle-ci change d’apparence et séduit son frère. Merlin arrive trop tard.

Dans son désir de construire un monde meilleur, le magicien entoure alors Arthur de preux chevaliers tels que Léaudagan, Urien, Lot et son fils le courageux Gauvain, le généreux Kay, l’intrépide Perceval, le sombre Tristan, et l’élégant Lancelot…

La disparition de Merlin

Après la scène dit de la table ronde, Merlin prophétise des heures sombres... pour le royaume de Bretagne : tiraillé entre l’amour de Viviane et les desseins obscurs de Morgane, sœur d’Arthur, il ne pourra empêcher le déclin et la chute du royaume en raison des amours adultères de Lancelot et de Guenièvre et de l’ambition de Mordred, fils incestueux d’Arthur et de Morgane… Merlin fuit la société des hommes pour gagner les solitudes forestières de Brocéliande. C’est la fin du récit raconté au moine Blaise. Viviane, la fidèle aimante enferme alors Merlin dans une « cage d’amour » éternelle…

Mise en scène

carte mise en sceneL’histoire se partage entre d’un côté, le monde de la nature- la forêt (Brocéliande et Nothumberland), l’aventure, le primitif et l’irrationnel et de l’autre, le monde des hommes, le château (Carduel, Tintagel et Camelot), la société, bâtis et organisés par les hommes. Merlin se situe entre les deux mondes. Il passe de l’un à l’autre. Il se nourrit de l’un, agit sur l’autre.

logo

Il veut créer pour les hommes un monde meilleur, un âge d’or de paix et d’égalité. Il imagine pour cela le rituel de la table ronde. Mais ce monde ne semble être qu’une utopie, un mirage tellement les hommes se pervertissent. Il échoue et se réfugie dans l’autre monde, celui qu’il peut mieux contrôler : la forêt.La scénographie suivra l’histoire avec une longue scène octogonale (symbolisant la table ronde) entourée par le public à flanc d’un versant boisé symbolisant le bois et la nature enchanteresse.Nous avons un personnage central, Merlin, qui raconte ses aventures, ses réussites et ses échecs. Par le biais d’une distanciation, plusieurs tableaux vont se succéder, au centre et sur le versant au plus près du public. La végétation, les rochers sont palpables, tout près. On peut les sentir et les toucher. La lumière jouera un rôle essentiel.

 

 

Les 13 artistes (9 hommes et 4 femmes)
joueront tous les personnages de l’histoire

Pour les femmes :tableau mise en scene

  • Elea la mère de Merlin
  • Ygren la mère d’Arthur
  • La fée Viviane, amante de Merlin
  • Morgane la sœur d’Arthur
  • l’épouse Guenièvre.

Pour les hommes :

  • Merlin adolescent et Merlin dans la maturité
  • le moine Blaise aux deux âges également
  • le duc Gorloi de Cornouailles
  • Uther Pendragon, père d'Arthur
  • Arthur aux deux âges
  • Antor, père adoptif d’Arthur
  • les chevaliers (Léaudagan, Lot, Urrien, Lancelot, Gauvain, Perceval, Tristan, Kay, Arthur).

 

dragon mise en sceneLe royaume d’Arthur rassemblait les terres de la Bretagne Bleue (Angleterre, Galles et Ecosse), de Petite Bretagne (Armorique française) et d’Irlande. Il a paru intéressant de placer la composition musicale dans des influences irlandaises.La musique irlandaise à base de violon, harpe celtique, guitare, tambour et flûte est une musique très festive. Ses morceaux très rythmés alterneront avec des morceaux plus mélancoliques ou mélodiques pour les moments féériques et romantiques. Cette musique accompagnera la danse pour deux chorégraphies (Bals de Carduel et Camelot).

 

 

logo basLes armes et les costumes suivront les origines historiques. Le véritable Arthur (dit-on pour certaines sources) a vécu autour des Vème et VIème siècle, soit à la fin de l’Empire romain. Ainsi donc, plus de cuirs que de cuirasses et d’armures. Les épées seront plutôt de longs glaives. Les femmes porteront de longues tenues près du corps.La lumière sera d’autant plus essentielle dans le spectacle. La forêt de Merlin gardera toute sa magie appuyée par de faux rochers et de faux arbres (comme un arbre mort) venant rajouter une étrangeté à la végétation naturelle.

Les conteuses

Marion Lo Monaco

marion lo monacoEntrée d’abord par la porte du théâtre, j’ai été formée pendant 4 ans à l’école Claude Mathieu, puis comédienne de troupes. J’ai toujours été intéressée et pratiquante des disciplines corporelles issues des traditions de l’acteur : clown, masque, théâtre baroque, mime. Ma quête a toujours été celle d’un théâtre populaire et poétique : qui parle à tous, et qui joue pour tous. Mais qu’est-ce que le théâtre, si ce n’est des histoires qu’on se raconte pour nous parler du monde? Le museau du conte pointait déjà donc son nez? Petit à petit, sa silhouette s’est profilée : désir de raconter des histoires, tout simplement. Munie de ma seule caméra intérieure. Cinéma du pauvre. Explorer à plusieurs, grâce aux images et à la parole. En 2011, on commande à la compagnie dont je faisais partie un spectacle. On me confie la mission. J’ai carte blanche : je vais raconter des histoires! La rencontre amoureuse avait eu lieu…

Notre relation fait aujourd’hui son petit bonhomme de chemin…

 

 


Nathalie Lhoste-Clos

nathalie lhoste closComédienne depuis plus de 25 ans, formée aussi au théâtre clown, j’ai travaillé et travaille toujours avec diverses compagnies . Et, il y a une dizaine d’années, j’ai rencontré le conte. La simplicité du dispositif, la proximité, la parole simple mais cependant tenue par la trame d’histoires mille fois racontées… : une Révélation. Alors, j’ai commencé, tout doucement, à me former à l’art de la parole contée avec René Martinez, Michel Hindenoch, Alberto Garcia Sanchez, Hassan Kouyaté et le CMLO, puis de formation en formation, j’ai osé, enfin.

Depuis 6 ans, je raconte dans les écoles, lycées, bibliothèques, jardins, salles de spectacles, festivals, maisons d’arrêt et d’autres lieux ayant des oreilles disponibles, seule ou en duo, voire en trio, sur des thématiques ou pas.

Les comédiens

bruno spiesserBruno Spiesser (Metteur en scène) : Rôle de Maître Bleiz

Après le conservatoire d'Art dramatique à Toulouse, un passage dans l'Education Nationale en tant que professeur d'histoire et animateur de Théâtre, il crée la compagnie du "Théâtre Fébus" dans les Hautes-Pyrénées en 1996. Il a à son actif plus de trente spectacles montés avec sa compagnie, tant dans le théâtre classique que contemporain. Il travaille également avec le "Théâtre du Gaucher" de Pau, le "Théâtre de La Bulle et L'Or bleu" de Tarbes. Il joue entre autres les "Don Juan" de Schmitt et Topor, Znorko dans les "Variations énigmatiques", Jacques dans "Jacques le Fataliste" de Diderot, "Molière" de Boulgakov, Cyrano dans "Cyrano à tout prix"...Il écrit et met en scène "Piaf ma Frangine", "Ma guerre en Espagne". Dernièrement, il a joué Paulino dans "Ay Carmel"a et interprète Cyrano dans "Cyrano le dernier soupir". Il est directeur artistique du Festival de Gavarnie depuis 2007. Professeur de théâtre au Conservatoire de Pau.

 

 


 

lionel sabattierLionel Sabattier (Assistant à la mise en scène) : Rôle de Merlin âgé

Débute sa carrière au sein de la "Troupe Kukubtitxo" (formation de marionnettiste) puis avec "les Troubl'Amours" (musique, conte, théâtre de rue : France, Italie, Maroc). Il collabore avec Christian Mazzuchini, Serge Valletti, Michèle Guigon, Jean-Louis Lorente. Avec le "Théâtre Fébus", il joue Momo dans "Toréadors" de Jean-Marie Piemme, crée "Les Bêtes Sauvages" (Spectacle dans le noir 14/18) et met en scène "Ay Carmela", "Cyrano le dernier soupir" et "Viktor", spectacle jeune public pour mars 2016. Au festival de Gavarnie, outre son poste d'assistant à la mise en scène depuis 2012, il joue depuis 2009 (Charles IX dans "La Reine Margot", Don Gormas dans "Le Cid", Obéron et l’artisan Flute dans "le Songe d’une nuit d’été" et Ulysse dans "Ulysse, le dernier voyage".

 

 

 


 

vincent menjou cortesVincent Menjou-Cortes : Rôle de Uther et Arthur âgé

Formé au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris, il suit les cours de Yann-Joël Collin, Dominique Valadié, Nada Strancar, Gérard Desarthes, Philippe Torreton. Il travaille avec Georges Werler ("Le Malade Imaginaire"), Valérie Dréville ("La Troade" de Robert Garnier), Stéphanie Loîk ("Les cercueils de Zinc"). A Gavarnie, il est comédien dans "Gaston Fébus", "Hermanos de Libertad", "Le Cid". Il est interprète dans plusieurs créations de théâtre masqué avec "le Collectif du Théâtre Nomade". Au cinéma, il travaille avec Woody Allen, Cédric Klapich, Alexandre Lança, Llova Jedlicki, Gérôme Barry et Marc Gibaja. Il prépare avec son Collectif "Salut Martine" la mise en scène d'un diptyque "Bérénice" de Racine / Tite et "Bérénice" de Corneille (création à l'automne 2016 à la Scène Nationale du Sud Aquitain

 

 


 

amelie porteuAmélie Porteu de la Morandière : Rôle de Viviane

Formée à l’école Claude Mathieu à Paris, elle est chanteuse dans divers spectacles musicaux et cabarets.
Elle travaille sous la direction de Jean Bellorini et Marie Ballet ("L’Opérette imaginaire" de Novarina) au Théâtre de la Cité internationale, Bruno Spiesser ("Le Cid") au Festival de Gavarnie, Léonie Pingeot ("Victor ou les enfants au pouvoir", "Redis le me"). Elle met en scène "Gipsy et Verm"a, un conte théâtral destiné au jeune public à la Manufacture des Abbesses à Paris, "Tout le monde veut vivre" de Hanokh Levin qu’elle co-met en scène avec Vincent Menjou-Cortès. Elle assure la direction musicale des spectacles musicaux de la "Comédie Framboise".
En 2016, elle joue "Bérénice" dans le diptyque Racine / Corneille mis en scène par Vincent Menjou-Cortès avec le Collectif "Salut Martine".

 

 


 

mario bastelicaMario Bastelica : Rôle de Merlin

Formé au Conservatoire National de Bordeaux, il travaille sur une trentaine de productions : Stéphane Blancafort ("Le Barbier de Séville", "Variations énigmatiques"), Isabelle Renaud ("Le conte d’hiver" de Shakespeare), Jean Désarnaud ("Don Quichotte" de Michel Suffran)… En 2012, il intègre la compagnie de Claude Buchvald pour sa création "Erotokritos" représentée à la Cartoucherie de Vincennes et dans le Sud-Est de la France. Il travaille régulièrement pour la télévision (Jean-Xavier de Lestrade dans "3X Manon", FIPA d’or 2014 sur Arte). Il jouera en 2016 le rôle de Titus dans "Bérénice" de Racine et Tite et "Bérénice" de Corneille mis en scène par Vincent Menjou-Cortès pour le collectif "Salut Martine". Il participe pour la 8ème fois au festival de Gavarnie (Le roi dans "le Cid" et Antinoos dans "Ulysse"…)

 

 

 


 

celine cholletCéline Texier-Chollet :  Rôle de Morgane

Elle débute avec le "Théâtre de la Source" et le "Groupe 33" (Jacques Albert Canques et Jean Arzel). Elle entre au cours Florent (Xavier Florent et Laurent Montel).
En 2005, elle crée la compagnie "Commedia and Co" et met en scène « Carthage, encore » de Lagarce, « l’Étourdi » de Molière et « La Peau d’Elisa » de Fréchette avant de s’installer en Béarn. En 2010, elle reprend le rôle de Martirio dans « La maison de Bernarda Alba » (Cie Les pieds dans l’eau .Violette Campo).
Elle joue Margot en 2010 à Gavarnie dans « La Reine Margot » et joue dans « Oscar » pour Loco Theatre à Toulouse. Elle crée la compagnie "Tout droit jusqu’au matin" et joue le rôle de Grosse Patate dans "Arakis et Narcisse". Elle écrit et met en scène « Sur les Traces de Peter Pan » en 2014 pour la Communauté des communes des Luys en Béarn et prépare une adaptation d 'Alice pour Août 2016.

 

 


 

christine serresChristine Serres :  Rôle d’Ygren

Après des études au cours Florent, Christine Serres travaille durant quelques années avec Carlo Boso à Paris ainsi qu'avec le "Nada théâtre" pour le projet « une ville, un auteur » au théâtre des Ulis. Elle monte la compagnie « Groupe 18 » et met en lecture "O....RAGE" tiré de textes autour du massacre d'Oradour sur Glane. Avec la même compagnie, elle joue au "Théâtre du Chaudron" à la Cartoucherie de Vincennes dans « Nuit d'orage sur Gaza » de Joël Jouanneau. A Pau, elle travaille avec diverses compagnie dont « Les  pieds dans l'eau ». Elle poursuit son travail avec la compagnie "Groupe 18". Elle a également joué à Gavarnie dans « Le songe d'une nuit d'été » de William Shakespeare le rôle de Titania. Aujourd'hui, elle fait aussi des lectures jeune-public ainsi que des visites contées pour le centre d'art, au Parvis de Tarbes.

 

 


 

eric durandEric Durand : Rôle de Gauvain

Il débute sa carrière à Lille où sa route croise metteurs en scène et chorégraphes qui le dirigent dans Koltès (Dans "La solitude des champs de coton") et Genet ("Haute surveillance"). En 2001, il créé "Le Théâtre Décomposé". Il signe l’écriture et la mise en scène de spectacles qui s’interrogent sur les réalités du monde : « Soixante » en 2010, « Décidément bleu » en 2013, « L’instant » en 2015…Dans le monde musical, il dirige la création scénique de l’Orchestre National de Lille « Golden Vanity » de Britten, et l’opéra « Villa des morts, variations sur le repli » ainsi qu’un opéra rock. Avec le "Théâtre Fébus", il joue dans « Les bêtes sauvages », « Le songe d’une nuit d’été » et « Ulysse, le dernier voyage ». Pratiquant les arts martiaux depuis longtemps, il est ceinture noire de karaté.

 

 

 


 

frederic garcesFrédéric Garces : Rôle de Perceval

Il découvre le théâtre par la Commedia dell'arte. A Marseille, il collabore avec Agnès Del Amo ("Kantor et Artaud"), Pierre Maillet (théâtre-opéra), François Cervantes et Catherine Germain (Clown, masque balinais). A Paris, il intègre l'école "Les Enfants Terribles". Il travaille Wedekind, Courteline et Strindberg. Il écrit et met en scène « La postérité des asticots », s’installe à Buenos Aires ( Y. Marc, H. Isaacs, A.Iriarte, J.C Cotillard dans le théâtre du mouvement, la danse, le chant, masque, improvisation et burlesque). A son retour dans les Hautes-Pyrénées en 2012, il crée « Le journal d'un fou », puis « l'Avare » en 2013 avec sa compagnie, "La Compagnie des Odyssées". En 2016, il joue dans "Scrooge" mise en scène par Violette Campo et dans "Mémoires d’un rat" (Mise en scène : Mercédes Tormo).

 

 

 


 

natty humeauNatty Humeau : Rôle de Lancelot

A 28 ans, il jongle depuis plusieurs années avec différentes pratiques artistiques : le Théâtre, le Clown et le Slam. Il suit depuis 2014 un cursus universitaire de "Lettres Cinéma Théâtre et Danse" à l'université de Pau. Il participe aux créations de Richard Cayre (L’Iliade en 2016). Il a travaillé avec la compagnie paloise « Chat-Bus ». Amoureux du verbe et des mots, il a fait également partie de l’association paloise de Slam « Pau et Compagnie » qui propose des rendez-vous ponctuels autour de la langue qui se délie avec délice. C’est sa deuxième participation à Gavarnie après avoir interprété le prétendant Euryadès et l’ombre d’Achille dans "Ulysse, le dernier voyage" en 2015.

 

 

 


 

aurelien abadieAurélien Abadie : Rôle de Blaise jeune, Tristan

Il commence le théâtre à Pau avec les ateliers théâtre de la compagnie "Tout droit Jusqu’au Matin" sous la direction de Céline Texier-Chollet et de David Morazin, avant de rejoindre, en 2015, le cours de Bruno Spiesser au Conservatoire de Pau. Passionné de Théâtre et de Cinéma depuis son enfance, il abandonne ses études de commerce en 2015 pour se consacrer pleinement à son projet, devenir comédien. Aurélien s’est inscrit au concours 2016 de l’Ecole Supérieure de Théâtre de Bordeaux Aquitaine et espère pouvoir y suivre une formation professionnelle de 3 ans. C’est la première fois qu’il participe au Festival de Gavarnie. Il sera Lysandre dans "Le Songe d’une nuit d’été" en juin 2016 avec les ateliers théâtre de la compagnie "Tout Droit Jusqu’au Matin".

 

 

 


 

emma spiesserEmma Spiesser : Rôle de Guenièvre

En Terminale option théâtre au Lycée des Graves à Gradignan dans la banlieue bordelaise. Elle a suivi des cours de Flamenco et des cours de chant lyrique. Elle joue à Gavarnie depuis 2008. Elle joue la mère de la Belle dans "La Belle et la Bête" en 2013, une fée dans "Le songe d’une nuit d’été" en 2014 et y chante a capella un extrait de Purcell. Dans "Ulysse, le dernier voyage" en 2015, elle joue Athéna et Mélanthé. Elle postule à l’automne 2016 au Conservatoire d’Art dramatique de Bordeaux ainsi qu’au cursus universitaire d’études théâtrales de la Faculté de Bordeaux..

 

 

 

 


 

andy carlierAndy Carlier : Rôle d’Arthur jeune

En Terminal S au lycée St Cricq de Pau, il est passionné de Théâtre depuis l'âge de 8 ans, il enchaîne différents clubs et écoles de théâtre pour enfin arriver au conservatoire de Pau depuis 2015.
Il pratique aussi le Taekwondo, des arts martiaux coréens, qui lui apporte une bonne maîtrise de soi.
Inspiré par le cinéma et les comédies théâtrales, il nourrit l'ambition de devenir acteur professionnel et de consacrer son avenir au jeu théâtral. Il jouera pour la première fois au Festival de Gavarnie.

 

 

 

 

 


 

ruth aguirreRuth Aguirre : Scénographie

Comédienne et scénographe à Paris. Elle collabore en tant que scénographe pour la troisième fois au Festival de Gavarnie après "La Belle et la Bête" et" Le songe d'une nuit d'été".
Passionnée du théâtre masqué et du clown, elle a travaillé avec la Compagnie "Nihilo nihil" de Metz sur un répertoire classique pour des spectacles tout public et avec la Cie "Ixtlan" à Paris sur des spectacles jeune public alliant différents genres théâtraux : la marionnette, le théâtre d'ombres et le cabaret. Elle crée des mises en scène autour du clown pour la Cie "PilPil" et pour" Les Bouchères" (Hautes-Pyrénées). Dans "Ulysse", elle joue également le rôle de la nourrice Euryclée. Elle revient cette année seulement à la scénographie (Mégalithes, arbre de Merlin…).

L'équipe technique

veronique strubVéronique Strub : Costumière en chef

Après un parcours professionnel riche et varié (psychomotricienne, enseignante, chargée de mission pour un salon médias, assistante sons et vidéo, directrice animatrice de centre de vacances, éducatrice sportive, monitrice delta, …), elle se lance professionnellement dans la couture en 2012 : une passion qu’elle cultive depuis toujours. Elle crée son entreprise « Sympatarobe » basée à Arras en Lavedan. Après deux années comme costumière assistante, elle est depuis 2014 la chef costumière du Festival de Gavarnie et travaille également pour des compagnies de Théâtre et structures (Théâtre "les Pieds dans L’eau", "Le Théâtre Sans Nom", "Cie Les Improsteurs", "Alioka", "Tétralyre", Conservatoire de Tarbes ...).

 

 

 

 


caroline larocheCaroline Laroche : costumière

Après l'obtention d'un Diplôme des Métiers d'Art option costumier réalisateur dans le Jura en 2010, Caroline se rend au Canada pour faire un stage professionnel dans les ateliers de costume des Grands Ballets Canadiens à Montréal. A son retour en France, elle travaille en tant qu'habilleuse pour le Parvis, scène nationale de Tarbes. Elle crée aussi en parallèle son auto entreprise et travaille pour des compagnies en Midi-Pyrénées : l'Or Bleu, les Nezbulleuses, La Porte Bleue, Illustre Corsaire, Electrons Libres, Digital Samovar afin de créer et réaliser leurs costumes.
Caroline est actuellement basée dans la vallée du Louron où elle anime des ateliers de couture hebdomadaires et a tissé une collaboration avec la marque Monde Perdu à Arreau. Elle travaille depuis 2015 avec Le Cri du Lombric, jeune compagnie parisienne, et continue de réaliser des costumes pour les compagnies tarbaises. 2015 est également l'année de la création de sa marque Ludik Wear.

Distribution

  • Ecriture et mise en scène : Bruno Spiesser
  • Direction de la Production : Catherine Walton
  • Direction technique : Jean-Michel Gilot
  • Régie et création lumière : Laurent Aranda
  • Régie son : Julien Jeanjean
  • Assistant à la mise en scène : Lionel Sabattier
  • Régie générale : Jean-Pierre Legout
  • Moyens techniques : Fernand Fernandez Audioscène
  • Scénographie : Ruth Aguirre
  • Costumes : Véronique Strub 
  • Attachée de production : Anne-Lise Blin

Merlin-1-Meyer
Merlin-2-Toulet
Merlin-3-Meyer
Merlin-4-Meyer
Merlin-5-Meyer
Merlin-6-Meyer
Merlin-7-Meyer
Merlin-8-Meyer
Merlin-9-Meyer

2015 : Ulysse - Le dernier voyage

ulysse

Histoire de la pièce

Le dernier Voyage d'Ulysse

Une histoire légendaire et universelle

Après 10 ans de guerre ("L'Iliade") et 10 ans d'errance ("L'Odyssée"), Ulysse est de retour dans son royaume à Ithaque. Aidé par la déesse Athéna, il se travestit en vieux mendiant afin d'évaluer les conséquences et les conditions de son retour. Tous le croient mort. De jeunes prétendants occupent son palais, convoitent son pouvoir et désirent la main de Pénélope, son épouse, qui semble encore résister... Ulysse est devenu un étranger dans son propre royaume. C'est son dernier voyage. C'est son dernier combat. Il va reprendre sa place au prix d'une dernière violence et d'un ultime massacre.

Le retour d'Ulysse appartient à la mémoire du monde. Pénélope défaisant sa toile, la nourrice reconnaissant la cicatrice de son maître, la fidélité du chien Argos, l'épreuve de l'arc, le massacre des prétendants et les retrouvailles des époux sont autant d'images qui n'ont cessé de hanter l'imaginaire occidental mais aussi l'enfance et la jeunesse de plusieurs générations. Ulysse et Pénélope sont deux naufragés que la guerre et le temps n'ont pas épargnés.

Les comédiens

gaelle lecuyer penelope et fantome de calypso

Gaëlle Lecuyer : Pénélope et Fantôme de Calypso

Comédienne depuis 1996, elle traverse différents paysages théâtraux (répertoire classique et contemporain, tragédies, comédies, commedia dell'arte, mélodrame) à Rouen puis à Paris. Les questionnements du langage universel la poussent vers l'Ecole Internationale Jacques Lecoq (2005-2006) où elle étudie le corps en mouvement en relation à l'espace. Elle y rencontre le Mime, l'Acrobatie, mais surtout le Clown !!...Elle crée avec différents partenaires des spectacles à tendance clownesque.

En 2009, elle fonde à Pau la Cie Les Petits Mouchoirs et développe depuis 2013, le projet de « Clowns à l'Hôpital », mettant l'art du clown au service de la relation et du soin. Elle travaille aussi la danse contemporaine, le Buto, les claquettes... et certaines méthodes de conscience corporelle telles que Feldenkrais. Elle enseigne le Qi-Gong depuis 2010.

 

 


lionel sabatier ulysseLionel Sabattier : Ulysse

Il débute sa carrière au sein de la Troupe Kukubtitxo (formation de marionnettiste) puis avec les Troubl'Amours (musique, conte, théâtre de rue : France, Italie, Maroc). Il collabore avec Christian Mazzuchini, Serge Valletti, Michèle Guigon, Jean-Louis Lorente.
Pour La Compagnie Théâtre Fébus, il joue Momo dans Toréadors de Jean-Marie Piemme en 2012 et crée Les Bêtes Sauvages (Spectacle dans le noir sur le thème de la guerre de 14/18) et met en scène Ay Carmela en 2013.
Pour le Festival de Gavarnie, outre son poste d'assistant à la mise en scène depuis 2012, il joue Lignière et La Duègne dans Cyrano, Charles IX dans La Reine Margot, Clopin dans Quasimodo, Don Gormas dans Le Cid, la bête humaine dans La belle et la bête et Obéron et l'artisan Flute dans Le songe d'une nuit d'été en 2014.
Ulysse sera sa 7ème participation au festival de Gavarnie.

 

 


gil geisweiller eumee et laerteGil Geisweiller : Eumée et Laerte

Après des cours de théâtre avec Raymond Girard, puis au centre de la rue Blanche, il a travaillé avec Denis Llorca , Jean-Louis Thamin, André Louis Perinetti, Michel Hermon, Henri Ronce, Robert Hossein. Citons "La dame de la mer" avec Sylvia Monfort et Michel Auclair et « A Memphis il y a un homme d'une force prodigieuse », au théâtre de l'Odéon Comédie Française.
Il a joué des rôles comme Ulysse (Joxe à Gavarnie), Le Roi Marc, Perceval, Merlin ( 2010 Stade de France ), Prospéro ( La tempête) , Prométhée, le Roi et Don Diègue (2011) dans le Cid, Tibère (Stade de France Ben Hur ), Titus Arènes de Saintes (96). Il a également joué joué à la télé dans Section de Recherche, et récemment au théâtre, Ariste dans Les femmes savantes, Gusman et Mr. Dimanche dans Dom Juan (Direction Arnaud Denis) et enfin le Passeur des Enfers­ Oratorio pour la paix (Belgique, direction Jean Louis Richard).

 

 


mario bastelicaMario Bastelica : le prétendant Antinoos

Formé au Conservatoire National de Bordeaux, il travaille sous la direction de Stéphane Blancafort (Barbier de Séville, Variations énigmatiques), Isabelle Renaud (Conte d'hiver), Jean Désarnaud (Don Quichotte). Il participe au Festival de Gavarnie à six reprises (Bernard Monforte et Bruno Spiesser). Il se forme au chant, à l'escrime et l'équitation. Formé au jeu caméra par Pascal Louan et Stéphane Gaillard, il travaille pour la télévision avec Jean-Xavier de Lestrade pour « 3X Manon » (FIPA d'or 2013). En 2012, suite au stage « La voix du corps dans Antigone » à la cartoucherie de Vincennes, il rencontre Claude Buchvald et joue dans « Erotokritos » produite avec la scène nationale de Sète. Il participe actuellement à la création du projet Bérénice avec le collectif Salut Martine dirigé par Vincent Menjou-Cortès.

 

 

 


frederic garces telemaqueFrédéric Garcès : Télémaque

Acteur, auteur et metteur en scène, il découvre le théâtre par la Commedia dell'arte. A Marseille, il collabore avec Agnès Del Amo s'inspirant du travail de Kantor et Artaud. Avec Pierre Maillet le théâtre-opéra, il développe le Clown et l'art du masque balinais avec François Cervantes et Catherine Germain. A Paris, il intègre l'école Les Enfants Terribles (M. Leroux, M. Lopez et F. Eberhard). Il travaille Wedekind (A. Konrad), Courteline (B. Rajon) et Strindberg (V. Boulay).
Il écrit et met en scène « La postérité des asticots » puis s'installe à Buenos Aires, collabore avec Y. Marc, H. Isaacs, A. Iriarte et J.C Cotillard dans le théâtre du mouvement, la danse, le chant, la fabrication du masque, l'improvisation et le burlesque. A son retour il s'investit à nouveau dans la mise en scène en adaptant « Le journal d'un fou » en 2012, puis « l'Avare » en 2013 avec sa compagnie, la Compagnie des Odyssées.

 

 

 


ruth aguirre enryclee anticleeRuth Aguirre : Enryclée, Anticlée

Comédienne et scénographe à Paris. Elle collabore en tant que scénographe pour la troisième fois au Festival de Gavarnie après La belle et la bête et Le songe d'une nuit d'été.
Passionnée du théâtre masqué et du clown, elle a travaillé avec la Cie Nihilo nihil de Metz sur un répertoire classique pour des spectacles tout public et avec la Cie Ixtlan à Paris sur des spectacles jeune public alliant différents genres théâtraux: la marionnette , le théâtre d'ombres et le cabaret.
Elle a créé des mises en scène autour du clown pour la Cie PilPil et pour Les Bouchères (Hautes-Pyrénées). Dans Ulysse, elle joue également le rôle de la nourrice Euryclée.

 

 

 


eric durand le pretendant eurymaqueEric Durand : le prétendant Eurymaque

C'est à Lille que sa route croise de nombreux metteurs en scène et chorégraphes qui le dirigent dans des créations aux esthétiques diverses : Roméo et Juliette, Haute surveillance, Dans la solitude des champs de coton, Petit boulot pour vieux clowns, Hamlet... Il collabore avec le centre chorégraphique national de Roubaix. En 2000, il fonde la compagnie Le Théâtre Décomposé et signe l'écriture et la mise en scène de créations où se frôlent et se fondent mise en scène du corps et texte puisant sa source dans les réalités du monde.
Dans le monde musical, il réalisera un spectacle dans le cadre du festival Piano de l'Orchestre National de Lille : Golden Vanity de B. Britten et met en scène l'opéra Villa des Morts, variations sur le repli.
Il s'installe dans les Hautes-Pyrénées en 2012. Avec le Théâtre Fébus, il est interprète dans Le songe d'une nuit d'été en 2014 et part en tournée avec le spectacle Les bêtes sauvages.

 

 


emma spiesser athenaEmma Spiesser : Athena

Lycéenne en Première au lycée des Graves à Gradignan dans la banlieue bordelaise en option théâtre. Joue à Gavarnie depuis 2008. Elle joue la mère de la belle dans La Belle et la Bête en 2013 et Une fée dans Le Songe d'une nuit d'été en 2014

 

 

 

 

 

 


bruno spiesser le mendiant iros et le fantome dagamemnonBruno Spiesser : le mendiant Iros et le fantôme d'Agamemnon

Metteur en scène

Après le conservatoire d'Art dramatique à Toulouse de 1985 à 1988 et un passage dans l'Education Nationale en tant que professeur d'histoire et animateur de Théâtre, il crée la compagnie du Théâtre Fébus dans les Hautes-Pyrénées en 1996. Il a à son actif plus de trente spectacles montés avec sa compagnie, tant dans le théâtre classique que contemporain.
Il travaille également avec le Théâtre du Gaucher de Pau, le Théâtre de La Bulle et L'Or bleu de Tarbes.
Il joue entre autres les Don Juan de Schmitt et Topor, Znorko dans les Variations énigmatiques, Jacques dans Jacques le Fataliste de Diderot, Molière de Boulgakov, Cyrano dans Cyrano à tout prix...
Il écrit et met en scène Piaf ma Frangine, Ma guerre en Espagne. Dernièrement il a joué Paulino dans Ay Carmela et Les bêtes sauvages. Il est responsable du Festival de Gavarnie depuis 2007.

 


lucas berger pretendantLucas Berger : Prétendant

Jeune étudiant de 20 ans à l'IUT de Tarbes après avoir fait un bac scientifique. Il aime les sports de glisse, et il a une passion pour le cinéma et le théâtre. Ce dernier lui donne accès à un autre univers, lui permettant d'habiter la peau de différents personnages. Il peut ainsi voyager au travers de textes, incarner une écriture. Il prend des cours de théâtre à Tarbes avec Marianne Gorbatchevski.

 

 

 

 

 


remi farge pretendantRémi Farge : Prétendant

En 2010, Rémy découvre le travail de comédien au travers des textes de Federico Garcia Lorca lorsqu'il participe aux ateliers de Joëlle Aguiriano au Tamtam théâtre de Pau. Durant cette même période, il abordera le chant lyrique avec Dominique Théas, puis la comédie musicale dans l'école de Gülsin Gümüş à Istanbul. Il est aussi guitariste.
En 2013, il jouait pour la première fois au Festival de Gavarnie dans La Belle et la Bête.

 

 

 

 

 


natty humeau pretendantNatty Humeau : Prétendant

27 ans. Il a toujours gravité autour des milieux artistiques que ce soit à travers le dessin, la peinture, la musique, l'écriture et, bien sûr, le théâtre. A la fac de Pau il suit le cursus "Lettres Cinéma, Théâtre et Danse". Parallèlement il fait du théâtre amateur avec une petite compagnie qui s'appelle "Chat-Bus". Je fais également partie de l'association paloise de slam "Pau&cie" qui propose régulièrement des rendez-vous ouverts à tous autour de la langue qui se délie avec délice pour le plaisir de s'écouter et de s'entendre.

 

 

 

 


malcolm jeunet pretendantMalcolm Jeunet : Prétendant

Originaire de Toulon, 20 ans, étudiant à Pau en première année de licence de Lettres avec un parcours axé sur le cinéma, le théâtre et la danse. Il choisit cette section en raison de sa passion depuis longtemps pour le cinéma et le théâtre. Ce n’est que depuis cette année qu’il pratique réellement une activité théâtrale au sein du conservatoire de Pau. Savoir que l’on peut sans cesse apprendre et que l’on peut tout en remettre en question sont ses principales motivations. Son projet d’avenir étant de vouloir devenir acteur, Il donne une très grande importance au jeu théâtral, et à la composition de personnage. C’est sa première participation au Festival de Gavarnie.

 

 

 

 


atao conteurAtao : Conteur

Enseignant de formation puis artisan-voyageur, c'est en 1991 qu'Atao commence à raconter. C'est naturellement qu'il se tourne vers l'éducation nationale au travers de contes pédagogiques avant de se professionnaliser en 1996 et d'ouvrir son répertoire à la Mythologie Pyrénéenne. La rencontre d'autres artistes lui ouvriront les portes du théâtre au festival de Gavarnie. Ses créations s'ouvrent encore, sa recherche se fait plus éclectique, la musique lui répond parfois, sa parole se modernise aussi.

"Ulysse, de Troie à Ithaque" est l'occasion de répondre ou pas... Avec humour et poésie aux interrogations que pose ce voyage impérissable, éternel et fondamentalement humain.

Extraits :« Quelle est cette pomme sans laquelle Ulysse n’aurait pas fait un beau voyage ? »

« Polyphème, le cyclope est-il vraiment plus intelligent qu’une huître ? Peut-il le prouver ? »

« Si on mange un steak d’un bœuf immortel, risque-t-on de continuer d’entendre l’animal meugler dans son ventre ? »

« Ulysse va-t-il avouer à Pénélope la torture que Calypso lui a fait subir chaque nuit pendant dix ans en lui faisant partager sa couche qui était loin de répondre aux normes nécessaires pour bénéficier du label de qualité exigé par la communauté des dieux de l’Olympe ? »

L'équipe technique

tech veronique strub chef costumiereVéronique Strub : chef costumière

Après un parcours professionnel riche et varié (psychomotricienne, enseignante, chargée de mission pour un salon médias, assistante sons et vidéo, directrice animatrice de centre de vacances, éducatrice sportive, monitrice delta, ...) elle se lance dans la couture : une passion qu'elle cultive depuis toujours. Elle a participé aux fêtes médiévales d'Arras en Lavedan et de Montaner (2005-2006). En 2012, elle reprend une formation en costumes historiques et en costumes sur mesures. Elle crée son entreprise « Sympatarobe » basée à Arras en Lavedan et participe au Festival de Gavarnie.
Depuis 2014 elle est costumière du Festival de Gavarnie et travaille pour des compagnies de Théâtre (Théâtre les Pieds dans L'eau, Le Théâtre Sans Nom, Cie Les Improsteurs, Alioka, ...).
Elle crée également des vêtements sur mesure pour des particuliers (robes de mariée, redingotes, etc.)

 

 


tech caoline laroche costumiereCaroline Laroche : costumière

Après l'obtention d'un Diplôme des Métiers d'Art option costumier réalisateur dans le Jura en 2010, elle traverse l'Atlantique pour faire un stage professionnel dans les ateliers de costume des Grands Ballets Canadiens à Montréal. A son retour en France quelques mois plus tard, Caroline travaille en tant qu'habilleuse pour le Parvis, scène nationale de Tarbes. Elle crée aussi en parallèle son auto entreprise et travaille pour des compagnies en Midi Pyrénées : l'Or Bleu, les Nezbulleuses, La Porte Bleue, Illustre Corsaire, Electrons Libres, Digital Samovar afin de créer et réaliser pour eux des costumes. Elle commence également à animer des stages de couture et à travailler avec des collégiens autour du costume.
Caroline est actuellement basée à Luchon où elle continue de travailler avec des compagnies tarbaises, et crée également des costumes pour le Cadrille Luchonnais et des particuliers. Une collaboration avec Eleonor West,styliste luchonnaise, est également lancée.

Distribution

Mise en scène : Bruno Spiesser assisté de Lionel Sabattier

  • Ecriture : Bruno Spiesser
  • Organisation et administration : Catherine Walton
  • Régie générale : Sylvain Dubun
  • Régie lumière : Laurent Aranda
  • Régie son : Julien Jeanjean
  • Moyens techniques : Fernand Fernandez Audioscène
  • Scénographie : Ruth Aguirre
  • Costumes : Véronique Strub , Caroline Laroche, et leurs bénévoles


Ulysse-1-Toulet
Ulysse-10-Meyer
Ulysse-11-Toulet
Ulysse-2-toulet
Ulysse-3-Toulet
Ulysse-4-Toulet
Ulysse-5-Toulet
Ulysse-6-toulet
Ulysse-7-Toulet
Ulysse-8-Toulet
Ulysse-9-Toulet

2014 : Le Songe d'une Nuit d'Eté

nuit dete

Histoire de la pièce

Œuvre de jeunesse de William Shakespeare écrite en 1596, Le Songe d'une nuit d'été est la seule pièce fantastique de l'auteur avec La tempête. Aussi populaire que Roméo ou Juliette, Hamlet voire Macbeth et Othello, elle est avant tout une comédie légère, une fantaisie féerique dans laquelle le monde des humains et le monde des esprits vont s'effleurer, se confronter et se comparer.

Quelques jours avant les noces de Thésée, la forêt d'Athènes est le lieu d'un grand désordre. Hermia, refuse le parti qu'on lui destine, s'enfuit avec son bien-aimé Lysandre mais elle est poursuivie par Démétrius, le parti en question. Celui-ci est poursuivi par Héléna qui lui voue une adoration sans limite. Entre temps, Obéron roi des Faunes s'emploie à se venger de sa maîtresse, Titania, la reine des fées, en ordonnant au lutin Puck de lui rapporter un filtre d'amour. Ce dernier en profite pour charmer les jeunes amants mais ne réussit qu'à créer davantage de confusion. C'est alors qu'une troupe d'artisans répète dans la même forêt une pièce pour les noces du roi. L'un d'entre eux, Nick Bottom, changé en âne par le fantasque Puck, devient par inadvertance l'objet d'amour de la reine des fées envoûtée mais tout rentrera dans l'ordre et chaque personnage ensorcelé aura oublié cette nuit folle, ce soi-disant rêve étrange. On peut alors assister à la fameuse pièce, une farce tragique choisie par Thésée pour être jouée devant toute la cour des Athéniens.

Le songe d'une nuit d'été est une Comédie romantique, burlesque et fantastique. Dans cette pièce merveilleuse on est envoûte par ces fantaisies du désir amoureux et du fantasme, par cette forêt des troubles, des renversements, de la folie des sens et des égarements de la raison sans oublier une dérision, un ridicule, une hilarité à chaque coin de scène qui atteint son paroxysme lors de la fameuse représentation de « Pyrame et Thisbé », satire de Romeo et Juliette et sommet du répertoire théâtral. Chacun en prend pour son grade, autant les petits que les puissants. Où commence la vie ? Où s'arrête le théâtre ? La vie n'est-elle qu'un songe, qu'une illusion ? Qui prône la sincérité des sentiments ? Ce tourbillon d'intrigues et de mises en abyme n'empêche nullement le jaillissement de la vie sous toutes ses formes.

Le songe d'une nuit d'été est du théâtre populaire, sans nul doute dans une langue riche, énergique et poétique à souhait. C'est une pièce inclassable où le merveilleux le dispute au comique. C'est une méditation sur les pouvoirs du rêve et de l'imagination. Pour Shakespeare tout semble représentable y compris le magique et le surnaturel. Le songe est un conte lumineux entre réel et rêve où la réflexion majeure se porte sur la sincérité et la fidélité de l'amour. C'est un puissant révélateur de la fragilité des sentiments humains. C'est enfin un hommage à l'illusion et au jeu théâtral.

Distribution

  • Bruno Spiesser : Thésée et metteur en scène
  • Yolande Cazenave : L’artisan Quince et Amazone
  • Frédéric Garcès : Puck et Philostrate
  • Lionel Sabattier : Obéron, L’artisan Flute
  • Elsa Beigbéder : Hermia et fée
  • Emma Spiesser : Jeune fille de 16 ans
  • Véronique Strub : Costumière
  • Caroline Laroche : Costumière, habilleuse, créatrice textile


 

photo 01
photo 02
photo 03
photo 04
photo 05
photo 06
photo 07
photo 08
photo 09
photo 10
photo 11
photo 12

btn billeterie

febus iconeFestival de Gavarnie
65120 GAVARNIE (Hautes-Pyrénées)
N° tel : 05 62 92 49 10

carte

Le spectable Ι La distribution Ι Le festival Ι Tarifs & infos Ι Billetterie Ι Devenir mécène Ι Espace presse Ι Le Théâtre Febus Ι
Les actus Ι Editions précédentes Ι Contact & accès